Accueil Accueil Services municipaux Nouvelles et alertes Et si le bobo n’était pas physique ?

Nouvelles et alertes

4 février 2019

SEMAINE DE LA PRÉVENTION DU SUICIDE

Si l’on vous demandait comment soigner une coupure ou un mal de tête, vous sauriez sans doute quoi dire. Si l’on se penchait plutôt sur les blessures qu’on ne voit pas, mais qui font tout aussi mal, seriez-vous aussi à l’aise de répondre ? Parce que personne n’est à l’abri des éléments pouvant causer ou augmenter la détresse, le Centre de prévention du suicide de Lanaudière vous invite à lire ce qui suit. Vous pourriez aider une personne à retrouver un sens à sa vie!

Attention aux moments critiques

Certains événements peuvent changer le cours d’une vie. La plupart du temps, la personne qui les vit reprend son équilibre au bout d’un moment, mais il arrive que la détresse causée par l’événement soit trop grande pour qu’elle y arrive. Parmi ces moments critiques, on retrouve entre autres :

  • Les pertes comme les ruptures amoureuses, les congédiements, le décès d’un être cher, la perte de la garde d’un enfant, etc. ;
  • L’annonce d’une maladie ;
  • Les accidents ou les agressions, qui peuvent même causer un choc post-traumatique ;
  • Les épisodes de violence conjugale, autant pour la personne violentée que la personne violente.

Des signes à prendre au sérieux

Le fait qu’une personne présente un signe pouvant mettre la puce à l’oreille ne signifie pas nécessairement qu’elle soit en détresse. Néanmoins, le fait que ce signe soit plus intense qu’à l’habitude, qu’il soit présent depuis un bon moment ou l’accumulation de plusieurs signes devrait nous alarmer. Une personne en détresse psychologique pourrait notamment :

  • Être colérique, agressive ou impatiente ;
  • S’éloigner des gens ou des activités qu’elle aime ;
  • Négliger son apparence ou son logis ;
  • Se sentir de trop ou avoir l’impression que tout le monde est contre elle ;
  • Consommer davantage de drogue ou d’alcool ou faire usage de substances plus dommageables ;
  • S’intéresser aux moyens de se suicider ;
  • Tenir des propos inquiétants.

Quoi faire ?

Si vous êtes inquiet pour vous ou une autre personne, vous pouvez, à tout moment, joindre le Centre de prévention du suicide de Lanaudière, en composant le 1 866 APPELLE. Les proches d’une personne suicidaire peuvent également consulter la section intitulée Je veux aider un proche du www.cps-lanaudiere.org.