Liens rapides
Liens rapides Refermer
Refermer

Où souhaitez-vous
partager cette page?

Partager
Annonce

Prolongement de la patinoire sur la rivière L’Assomption

11 février 2021

Prolongement de la patinoire sur la rivière L’Assomption

Joliette, le 11 février – Bonne nouvelle ! Dès ce midi, la patinoire de la rivière L’Assomption est prolongée de 1,8 km permettant par le fait même d’ouvrir l’accès situé en bordure du restaurant Chez Henri. C’est grâce au travail acharné des équipes que ce prolongement est rendu possible. Cette extension permet dorénavant d’offrir 4,26 km aux usagers, soit 48% de la totalité habituelle.

La température des derniers jours et le dévouement des équipes de travail de Nordikeau permettent d’accroître la surface glacée actuelle. Ainsi, dès ce midi, l’accès à la patinoire via le restaurant Chez Henri (Saint-Charles-Borromée) sera disponible pour les citoyens, en plus des accès actuels qui se font via les parcs Louis-Querbes (Joliette) et des Champs-Elysées (Notre-Dame-des-Prairies). La température, combinée à la débâcle du mois de décembre, ne nous permettront pas d’ajouter d’autres sections supplémentaires pour l’année 2021.  

« Nous sommes heureux d’annoncer qu’une section supplémentaire de la patinoire est maintenant accessible ! Bien que nous aurions préféré ouvrir l’entièreté de celle-ci, nous sommes dans l’obligation de se limiter à ces secteurs pour la saison 2021 et ce, malgré le travail acharné de nos experts. Nous sommes par ailleurs convaincus que nos citoyens sont très heureux de pouvoir profiter de cette patinoire exceptionnelle. » de dire monsieur Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

Ce que notre expert de la glace, Hydro Météo, a à dire : 

« Pour la première fois en plus de 25 ans, nous avons perdu le couvert de glace les 25-26 décembre 2020. À la suite de cette débâcle surprenante, les secteurs en aval du pluvial Gauthier jusqu’au Cégep et celui entre Louis-Bazinet et Henry ont pris 2 semaines avant de voir le retour des glaces par accumulation de frasil (glace de neige peu solide). L’absence de temps froid et le débit plus élevé ont ralenti l’épaississement dans ces secteurs, nous empêchant de pouvoir déployer des équipements pour déneiger, puis est arrivée la fameuse tempête de 35 cm, le 16 janvier. Cette dernière a isolé la glace, l’empêchant de profiter des froids qui sont arrivés après la tempête. De plus, le poids de cette nouvelle neige a causé de la surcharge amenant une couche d’eau significative sur la glace et sous la neige. Actuellement, avec le retour du froid, cette couche d’eau est en train de regeler, en créant de la fausse glace qui par endroit, mesure plus de 5 cm, et nous empêche de pouvoir utiliser des équipements, même légers, pour entretenir ces secteurs. »